La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 Le Conscient et l'Inconscient

  5. Le Conscient et l'Inconscient

 

 Le Conscient (C) est l’hémisphère gauche du cerveau, la partie de notre esprit impliquée dans le raisonnement logique, notre esprit cartésien, rationnel. Le Conscient est le responsable de bon nombre de maux, à force de cogitations excessives : réfléchissons, oui, pensons, oui, mais pensons bien !

 

  L’Inconscient (IC), l’hémisphère droit du cerveau, a trois fonctions principales :

 

  1. C’est un immense réservoir de ressources et de connaissances, dans lequel nous emmagasinons au fur et à mesure de notre vie, toutes sortes d’images, de sons, de sensations, d’émotions, d’odeurs, de goûts, de savoirs-être et de savoirs-faire. Nous pouvons puiser à tout moment dans cet Inconscient, les ressources et les capacités dont nous avons besoin pour améliorer notre vie présente et conditionner notre futur.

 

 Considérons par exemple qu’une personne a besoin de retrouver davantage de confiance en elle-même car les épreuves de son existence ont contribué à la diminution de cette ressource. Pour accompagner la personne dans un nouvel état intérieur de plus grande confiance en elle-même, une fois la transe hypnotique induite, nous pouvons par exemple lui suggérer de se repositionner ("associée" donc actrice de l’expérience) dans un souvenir où elle est en possession de cette confiance. Une fois pleinement actrice de ce souvenir et après l’avoir amplifié (grâce aux "Submodalités" : aux niveaux Visuel, Auditif, Kinesthésique…), nous avons par exemple la possibilité d’utiliser la technique dite du "Transfert de Compétence" ou "Transfert d’EdR" : il nous suffit "d’Ancrer" l’EdR (Etat de Ressource) "confiance en soi" puis de faire glisser cette ressource vers le moment du besoin, à savoir maintenant et demain. Nous finalisons éventuellement le travail par l’énonciation de "Suggestions Post-Hypnotiques" (des suggestions émises en EMC et qui agiront après la séance), du type : "à partir de maintenant, à tout moment et en tout lieu, vous avez et vous aurez cette pleine confiance en vous, vous êtes et vous serez dans cet état de totale confiance en vous-même." Alors, le sujet retrouve désormais la confiance en lui-même, capacité qui était déjà présente en lui, dans son réservoir Inconscient, pour l’avoir déjà vécue par le passé.

 

  Nous pouvons également avoir recours à une Métaphore Isomorphique (consiste à créer un parallèle entre le cas du sujet et l’histoire que l’on raconte), par exemple en symbolisant l’Inconscient par un puits, duquel le sujet fera remonter, à l’aide d’un seau imaginaire, les ressources dont il a besoin.

 

  Vous détenez en vous-même la capacité de changer instantanément d’état interne, vous pouvez devenir maître de vos émotions et non plus être sous leur emprise.

 

 2. L’IC coordonne et régule nos fonctions biologiques : nous ne décidons pas de respirer, cela se produit automatiquement…

 

  3. L'IC nous protège à sa manière en mettant à l’écart (en "refoulant") du Conscient, les expériences de vie qui ont été vécues comme traumatisantes par la personne. Néanmoins, cette fonction de refoulement a un prix : ces "charges émotionnelles coincées au fond de soi" sont susceptibles de se traduire par la présence d’un symptôme (par exemple, une phobie). L’Hypnothérapeute peut alors intervenir en utilisant par exemple la technique dite de la "RHV" (Remodélisation d’Histoire de Vie) consistant à accompagner le sujet dans une régression, en partant du symptôme (ce qui ne va pas présentement), remontant la chaîne des traumatismes, pour atteindre l’expérience originelle (refoulée). Une fois l’expérience originelle conscientisée (le sujet l’a découverte, en a pris conscience), nous lui suggérons de recadrer le souvenir (par exemple, en imaginant l’enfant de l’époque se comporter autrement, d’une façon plus positive et constructive pour lui, en retirant un enseignement de ce vécu ou en s’imaginant soi-même consoler cet enfant intérieur : le rassurant, le prenant dans ses bras…). Le plus souvent, le fait de ré accéder à un souvenir refoulé n’est pas sans émotions ; il est fréquent que la personne fasse une "crise émotionnelle" (pleurer).

 

 L’IC a son propre mode de fonctionnement, pas forcément logique et bien distinct de celui du Conscient. Un peu comme un jeune enfant, il est toujours axé vers le plaisir (immédiat). L’Inconscient est toujours présent, même lorsque nous dormons. Le langage de l’Inconscient est le langage imagé que nous retrouvons notamment dans les rêves et que nous utiliserons donc souvent au cours de nos travaux sous Hypnose, par des remémorations ou des constructions d’images mentales. L’Inconscient est le siège de notre créativité et de nos émotions. Enfin, c’est "la partie cachée de l’iceberg" qui renferme simplement "tout ce qui n’est pas conscient !".